Tout public
en 1 coup d'œil
plus en détail

L’Amour absolument

d’Isabelle Guisan  

L’émancipation d’une femme dont la mère a suivi un mouvement puritain où tout le monde s’efforce d’être aimant, pur et honnête. Un thème fort traité avec humour et poésie.
Lu 2 octobre 20h00
Lecture / dès 14 ans
60 min. / CH

Théâtre du Pommier

Tarifs habituels
Plein tarif 25.– / AVS, AI, chômeur 17.– / Etudiant, apprenti, CarteCulture CARITAS 10.– / Autres cartes 15.– (voir conditions) / Elève du CCN 5.–

en complément


Site des lundis des mots
Ce qu'ils en disent...
Revue de presse non-exhaustive
pdf

L’Amour absolument

d’Isabelle Guisan  

Mise en scène et scénographie Domenico Carli Jeu Isabelle Guisan Compagnie Hors-Sol (CH) Coproduction Casino Théâtre de Rolle
«L’Amour absolument»nous fait pénétrer dans l’engrenage qui enferme une enfant devenue jeune adulte dans des convictions qui ne sont pas les siennes. Viviane finit par dire non. Elle quitte le moule familial et le militantisme puritain mais s’en sort-elle pour autant? Peut-on se remettre d’une adolescence corsetée de principes inflexibles? Que veut dire «s’en sortir»? Ce monologue, nourri de témoignages récoltés en Suisse romande, rend compte avec humour et poésie de ce qu’ont vécu beaucoup de personnes au sein de mouvements puritains de l’après-guerre à aujourd’hui.

Toute une histoire
Viviane, adolescente dans les années 60, demande chaque matin à Dieu comment y parvenir. Pendant quinze ans – de 12 à 27 ans – elle s’engage corps et âme pour changer le monde. Mais aussi pour mériter l’amour de sa mère qui a trouvé sa vérité dans un mouvement puritain où tout le monde s’efforce d’être aimant, pur et honnête. Que d’efforts pour tenter d’être à la hauteur! Affres du recueillement matinal, stress des confessions publiques, peur du sexe et honte de son propre corps: Viviane redécouvre, à la mort de sa mère, les traces de l’endoctrinement subi.

A la cave, Viviane tombe sur le journal intime de sa propre jeunesse, celle d’une ado née peu après 39-45 dans une famille bourgeoise de Suisse romande. Elle y retrouve le poids de l’endoctrinement qui a corseté son corps et son esprit. Les affres du recueillement matinal, le stress des confessions publiques. Quinze ans de soumission. Viviane s’en est-elle sortie? Ce personnage de fiction, né de différents témoignages, ressemble à beaucoup de jeunes d’aujourd’hui.
07_l_amour_absolument01_cmjn.jpg