Tout public
en 1 coup d'œil
plus en détail

La Forme, la Marée basse et l’Horizon

De Fanny Wobmann  

Avec «La Forme, la Marée basse et l’Horizon», la compagnie Princesse Léopold explore la question des choix auxquels nous sommes quotidiennement confrontés en offrant la possibilité au public d’influencer en direct sa perception de la pièce.
Me 18 novembre 2015 20h00
Je 19 novembre 2015 20h00
Théâtre /
70 min. / CH

Théâtre du Pommier

Plein tarif 25.– / AVS, AI, chômeur 17.– / Etudiant, apprenti, CarteCulture CARITAS 10.– / Autres cartes 15.– (voir conditions) / Elève du CCN 5.–

en complément


Cie Princesse Léopold
Ce qu'ils en disent...
Revue de presse non-exhaustive
pdf

La Forme, la Marée basse et l’Horizon

De Fanny Wobmann  

Mise en scène création collective Jeu Laure Aubert, Adrien Gygax, Nicolas Lambert, Laurence Maître Composition et guitare Nicolas Lambert Compagnie Princesse Léopold (CH)

Soutiens Fondation Engelberts, Loterie Romande, Fondation Ernst Göhner, Canton de Neuchâtel, Ville de La Chaux-de-Fonds, Fondation suisse des interprètes, Fonds d’aide à l’emploi des Teintureries

Coproductions Centre de culture ABC, La Belle Usine

Partenaire NM Studio
Avec «La Forme, la Marée basse et l’Horizon», la compagnie Princesse Léopold explore la question des choix auxquels nous sommes quotidiennement confrontés en offrant la possibilité au public d’influencer en direct sa perception de la pièce. Les spectateurs assistent en effet à l’intégralité de ce qui se passe sur scène, mais sont invités ponctuellement à sélectionner, entre deux canaux audio, celui qu’ils souhaitent écouter. Ils expérimentent ainsi, en même temps que les personnages confrontés au bouleversement de leur quotidien, la difficulté engendrée par la liberté du choix.
Rosie et Freddy sont pêcheurs dans un pays humide dont le nom n’est jamais mentionné. Leur vie, simple et paisible en apparence, est rythmée par les marées, le cri des mouettes et les quelques rares événements culturels proposés dans la salle commune. Evoluant dans un contexte économique difficile, ils doivent faire preuve d’imagination pour parvenir à boucler les fins de mois.

Rosie, d’un naturel optimiste, trouve son compte dans ce quotidien fragile et mobilise toute son énergie à tenter de le rendre un peu moins terne, tandis que Freddy, anxieux et insatisfait, cherche, sans vraiment l’avouer, le chemin qui pourrait le rendre heureux. Dans l’atmosphère brumeuse et étouffante de cette petite ville côtière, l’imperceptible fatigue routinière va déclencher des questionnements qui mettront en péril la tranquillité du couple.
 
Personne ne sait si «La Forme, la Marée basse et l’Horizon»raconte une histoire vraie. La notion de réalité n’a plus d’importance, évanouie dans un brouillard épais. Seul reste ce besoin profond de donner un sens à son existence. Entre deux gouttes de pluie et une odeur d’algues, un chœur de pèlerines entame un chant sur les animaux marins, une guitare accompagne les doutes et la vie suit son cours.
 
 
15_la_forme_la_maree_basse_l_horizon01_cmjn.jpg15_la_forme_la_maree_basse_l_horizon02_cmjn.jpg

choisissez votre canal

extrait mp3